Conduire avec un handicap c’est possible!

Obtenir le permis de conduire

Plusieurs étapes sont à prendre en compte pour obtenir son permis de conduire.

  1. Prendre rendez-vous avec la commission médicale de la préfecture de votre département de résidence ou un médecin agréé par la préfecture (pas votre médecin traitant)
  2. Préparer votre dossier administratif
  • Demande de permis de conduire formulaire Cerfa n°14948*01
  • Avis médical formulaire Cerfa n° 14880*01 
  • 1 pièce d’identité (originale + photocopie)
  • 2 photos d’identité récentes
  • Permis de conduire (original + photocopie)

Les formulaires sont disponibles en préfecture ou en téléchargement sur le site :  www.service-public.fr

Coût de la visite médicale 36 Euros et gratuit pour les personnes ayant un taux d’invalidité reconnu de 50 % minimum.

Lors de la visite, le médecin évalue l’aptitude physique ainsi que les capacités cognitives et sensorielles liées à la conduite et à la maîtrise du véhicule. Il détermine également les éventuels aménagements nécessaires à l’adaptation du véhicule.

Le permis de conduire type « handicap » a une durée de validité :

  • 5 ans pour les conducteurs âgés de moins de 60 ans
  • 2 ans pour les conducteurs âgés entre 60 et 76 ans
  • 1 an pour les conducteurs de 76 ans et plus
  • Illimitée pour les personnes dont le certificat médical d’aptitude à la conduite atteste la stabilité du handicap

Reprendre la conduite 

Avant de reprendre la route il faut encore penser à valider son permis de conduire.

  1. Valider la régularisation de votre permis de conduire. Il suffit, une fois le véhicule adapté, de prendre rendez-vous avec un représentant du bureau de l’éducation routière de son département. Lors d’un examen technique, celui-ci s’assure de la conformité de l’adaptation du véhicule, au regard des aménagements demandés par l’avis médical, et de leur bonne maîtrise. Pas besoin de repasser le permis !
  2. Direction l’auto-école ! De plus en plus d’établissements sont aujourd’hui sensibilisés au handicap et disposent de véhicules équipés de systèmes de conduite.
  3. L’ examen final, une fois l’examen théorique validé et les leçons de pratique acquises.

Les épreuves sont identiques pour tous les candidats au permis de conduire mais, il est néanmoins possible de bénéficier d’aménagements tels que :

  • L’ octroi d ‘un temps supplémentaire pour pallier aux difficultés de mobilité, après demande auprès de la préfecture de son département.
  • L’ assistance de l’accompagnateur ou de l’expert lors des questions ou des vérifications liées à des éléments techniques accessibles depuis l’extérieur du véhicule.

Acheter une voiture aménagée ou faire des aménagements sur sa voiture

En théorie, tous les véhicules peuvent recevoir des aménagements. En réalité, le choix du véhicule et des équipements doivent avant tout répondre aux besoins et contraintes spécifiques de chaque personne, selon son handicap mais également selon sa situation familiale et même ses envies.

Il est recommandé de s’adresser à des professionnels spécialistes des aménagements pour la “handi-conduite” ou autre type d’aménagements pour le transport TPMR. Ils doivent pouvoir vous accompagner pendent votre démarche :

  • Conseils, essais des véhicules déjà équipés ou des différents équipements adaptés.
  • Recherche d’un véhicule neuf ou d’occasion
  • Aide aux démarches administratives
  • Installation des équipements et aménagement de votre véhicule conforme aux exigences du certificat médical d’aptitude à la conduite et à vos besoins.
  • Suivi de l’installation et service SAV

Avant de prendre la route il faut encore :

Demander sa carte mobilité inclusion stationnement pour justifier son stationnement sur les places réservées aux personnes en situation de handicap et bénéficier gratuitement et sans limitation de durée du stationnement sur toutes les autres places.

Cette carte peut avoir une durée déterminée de 1 à 20 ans ou définitive.

La demande se fait auprès de son MDPH avec :

  • Une photocopie d’une pièce d’identité
  • Un certificat medical de moins de 6 mois

Aides financières pour l’adaptation d’un véhicule

1. Prestation de compensation du handicap (PCH)

5 000 Euros maximum pour une période de 5 ans avec un taux de prise en charge de 100% pour un coût d’adaptation de jusqu’à 1 500 Euros et 75 % pour un coût d’adaptation du véhicule de plus de 1 500 Euros.

Conditions :

  • Être titulaire du permis de conduire aménagé
  • Être âgé de moins de 60 ans (ou de 75 ans si le handicap relavait de la PCH avant 60 ans)
  • Résider de façon stable et durable en France

2. Aides liées à l’emploi

  • Aide à la mobilité de AGEFIPH : jusqu’à 50% du coût d’adaptation du véhicule avec un plafond de 9 000 Euros maximum www.agefiph.fr
  • Aide du FIPHFP : couvre le montant restant à charge après la déduction des autres financements avec un plafond de 10 000 Euros maximum www.fiphfp.fr

3. Aides individuelles

Les aides individuelles se font auprès des:

  • Conseils municipaux, départementaux et régionaux
  • Caisses d’allocation familiales, mutuelles de santé, caisse de retraite, comités d’entreprise
  • Fondations publiques et privées
Categories: Actualités